Le chef de l’état haïtien, M. Jovenel Moïse, dénonce l’implication de plusieurs oligarques dans des mouvements de déstabilisation. Il explique que certaines décisions dans les secteurs de l’énergie, de la Finance ansi que les violences des gangs visent à saper les efforts de son administration pour améliorer les conditions de vies de la population.

Lors de plusieurs interventions publiques le week end écoulé, le président Moïse a dénoncé des entrepreneurs, auteurs de spéculations visant à provoquer des hausses exponentielles du taux de change de la gourde. M. Moïse ne décolère pas et explique que les spéculations visent en bout de chaine à provoquer une révolte de la population. Si vous essayer de renverser le gouvernement nous vous renversons, a menacé le chef de l’état.

En ce qui a trait à l’énergie le président révèle que des entrepreneurs ont refusé de vendre l’électricité à 8 centimes à l’état. Il assure maintenant avoir pu négocier ce tarif avec d’autres compagnies étrangères ce qui permettra à l’état de revendre l’énergie à 15 centimes.

Ces mêmes oligarques sont dénoncés par le président Moïse dans les violences des gangs dans l’Artibonite. Il affirme que ces gens ont armés des individus des couches défavorisées afin qu’ils s’entretuent.

Il exhorte les citoyens à collaborer avec les forces de l’ordre pour rétablir un climat sécuritaire.

Le président Moïse a annoncé la construction d’un méga sous commissariat dans la zone de Pont Sondé pouvant accueillir 100 policiers.