Le président de la Great Commission Ministries, l’ évêque Walter Hanchell, a suggéré que le gouvernement accordait la priorité aux entreprises faisant la promotion des vices sur l’église, alors qu’il se joignait aux appels pour que le Premier ministre lève les restrictions.

“La préoccupation de l’église est la façon dont le pays  est ouvert”, a déclaré Hanchell dans un communiqué aujourd’hui.

«Presque tous les types d’entreprises, y compris les magasins d’alcools et les maisons de jeu, ont été autorisés à fonctionner avant l’église.

“L’église est un service essentiel aux Bahamas et devrait avoir la priorité sur les entreprises qui font la promotion des vices.”

Hanchell a déclaré: «J’appelle l’autorité compétente à plaire, monsieur, à reconsidérer votre traitement de l’Église de Dieu. Laissez les portes s’ouvrir librement avec les consignes de sécurité. C’est la bonne chose à faire.

“Presque tous les types d’entreprises, qui ne sont pas des services essentiels, sont ouverts pendant que l’église persiste”, a-t-il déclaré.

La reprise des services religieux est prévue pour la phase 2 du plan du gouvernement visant à assouplir les restrictions et à rouvrir une partie de l’économie.

Un couvre-feu de 24 heures et la fermeture des frontières internationales et nationales sont en place depuis le 23 mars.

Les églises ont annulé les services et fermé leurs portes quelques jours plus tard.

Mgr Delton Fernander, président du Conseil chrétien des Bahamas, a déclaré que les paroissiens pouvaient s’attendre à une «nouvelle norme» une fois les restrictions levées.

Fernander a suggéré que les nouveaux protocoles verront les églises décourager les paroissiens à haut risque, «les très jeunes et les très vieux, et ceux qui ont des comorbidités sous-jacentes», de fréquenter les services.

Les églises occuperont environ 30% de leur espace, mettront en place des balises de six pieds aux entrées et envisageront la disposition des sièges, a-t-il déclaré.

Des postes de désinfection seront également créés et les églises veilleront à ce que les membres continuent de porter des masques pendant le culte.

Aujourd’hui, Hanchell a ajouté: «Que Dieu protège les Bahamas. Mai COVID-19 nouveaux cas se terminent.

«Que le public suive les réglementations sanitaires de cette crise et pratique la distanciation sociale, porte des masques propres et garde les mains propres.»

Il a poursuivi: «Que notre économie soit relancée et que les gens retournent à leur travail. Que de la nourriture et un abri soient mis à la disposition de toute personne résidant aux Bahamas au nom de Jésus.

«Enfin, que Dieu bénisse le gouvernement et le peuple des Bahamas.»